des Français détiennentun téléphone mobile 95% et plus particulièrement des smartphones pour 81% d’entre eux 1 le téléphone mobile est devenu l’équipement numériquen°1 en France, et plus encore, un appareil de première nécessité précieux pourle lien social. 16% par simple envie de changer 21% pour un téléphone plus moderne 28% alors qu’il marche juste moins bien Verre etcéramique 10 à 20% 30 à 50% Plastiqueset matièressynthétiques 40 à 60% Indispensables au quotidien pour garder le contact avec ses proches, naviguer sur les réseaux sociaux, envoyer des SMS,s’informer, écouter de la musique ou regarder des vidéos, les téléphones mobiles sont devenus incontournables. Oubliés au fond de nos tiroirs, nos vieux téléphonesméritent un rappel ! Comment donner une seconde vie à nos anciens téléphones Mobiles ? Seulement, ces téléphones,on ne s’en sert pas très longtemps : un smartphoneest utilisé en moyenne 3 ans. Que se passe-t-il POUR CES TÉLÉPHONES ? Après avoir été de fidèles compagnons, ils finissent souvent… dans les tiroirs. Parce qu’ils contiennent de nombreux souvenirs, des messages,des photos… nous avons du mal à nous en séparer.Plus que la valeur économique, la valeur sentimentale freine les Français à se séparer de leurs vieux téléphones, alors qu’ils pourraient devenir le compagnon de route de quelqu’un d’autre.Que ce soit par attachement, peur de voir ses données personnelles dévoilées au grand jour, ou tout simplementparce qu’on ne sait pas comment s’en débarrasser, des Français conservent leurs anciens téléphones. 79% De ce fait, entre 54 & 113 Millions de téléphonesdormiraient, inutilisés,dans nos foyers, dont les DEUX TIERS FONCTIONNERAIENT encore ! Et pourtant, tous ces téléphones pourraient servir à quelqu’un d’autre ou fournir des matériaux importants pour la fabrication de nouveaux téléphones sans avoir à puiser de nouvelles ressources naturelles. Un smartphone est composé de plus de 70 matériauxdifférents Métaux80 à 85% de métaux ferreux et non ferreux : cuivre, aluminium, zinc, étain, chrome, nickel… 0,5% de métaux précieux : or, argent, platine, palladium… 0,1% de terres rares et métaux spéciaux : europium, yttrium, terbium, gallium, tungstène, indium, tantale… 15 à 20% d’autres substances :magnésium, carbone, cobalt, lithium… De nombreux métaux indispensables à l’industrie, des nouvelles technologies : écrans plats, énergies renouvelables, véhicules électriques, etc.Pour certains de ces métaux, les industriels connaissent des difficultés d’approvisionnement. 65% des Français changentde téléphone alors qu’il fonctionne encore ! En savoir plus En savoir plus Métaux rares, stratégiques ou critiques ? On distingue : Les matièrespremières raresOn ne les trouve qu’en trèsfaible quantité sur la planète,et certaines sources sont proches de l’épuisement.Les métaux rares commel’indium et le mercure, quel’on trouve dans les écrans,sont aussi très coûteux etdifficiles à extraire. Les matièrespremières stratégiquesElles sont indispensables àla politique économique d'un État, à sa défense, à sa politiqueénergétique ou encore à une industrie. Elles peuvent aussi être indispensables à une industrie. Certains de ces métaux ou« terres rares » sont notamment indispensables à la fabrication, des smartphones comme le platine ou le gallium, utilisés pour les cartes électroniques. Les matières premières critiquesElles peuvent entraîner desimpacts industriels ou économiques négatifs importants liésà un approvisionnement difficile, sujet à des aléas. Les quantités disponibles ne sont pas forcément faibles, mais on ne les trouve que dans peu d’endroits sur la planète. Par exemple, plus des 2/3 des réserves mondiales de cobalt (utilisé dans la fabrication des batteries) se trouvent en République Démocratique du Congo.
C’est pourquoi les téléphones en fin de vie représentent un véritable gisement de matériaux, un gisement national important pour : Les téléphones encore fonctionnels mais inutilisés ont eux une véritable valeur pour permettre aux plus démunis d’accéder à cette technologie et soutenir les acteurs de l’économie sociale et solidaire qui assurent la remise en état des téléphones. MAIS COMMENT DONNER UNE SECONDE VIE À VOS TÉLÉPHONES OUBLIÉS DANS VOS TIROIRS ? En le confiant à ecosystemqui est agréé par les pouvoirs publics pour organiser une filière de qualité en France. Soutenir des projets industriels françaisEn limitant le recours à l’importation de matières premières en provenance de pays éloignés-En encourageant l’utilisation de matériaux recyclés-En motivant et faisant progresser le recyclage des cartes électroniques et d’un plus grand nombre de métaux Protéger l’environnement et la santéEn économisant les ressources naturelles-En réduisant les émissions de CO₂ liées aux transports de matières premières en provenance de pays éloignés-En réduisant les émissions de CO₂ et la pollution des sols et des eaux liées à certains procédés d’extraction et de transformation de minerais en composants électroniques Il est alors envoyé à uneentreprise partenaire quirépond aux critères suivants :Elle est en activité en France uniquement -Elle respecte la « charte réemploi pour la remise en état des téléphones mobiles » qui garantit que les téléphones seront vidés de toutes les données personnelles quils contiennent. -La charte garantit également la qualité des processus mis en œuvre pour remettre en état les téléphones. Par exemple : les Ateliers du Bocage, une société d'intérêt collectif membre dEmmaüs France, spécialisée dans la remise en état des téléphones mobiles. Partenaired'ecosystem, les Ateliers du Bocage emploient150 personnes dont une partie en contrat d'insertion. Si le téléphoneest réparable Une fois sur place,il est minutieusement testé(au moins 20 minutes par téléphone !)18 tests visuels sont effectués pour vérifier l’état de l’écran, du boîtier, de la coque, de la batterie, des boutons, la présence de carte SIM ou de la carte SD…-Entre 39 et 50 tests de fonctionnalité sonteffectués selon les modèles pour vérifier le bonfonctionnement de la connectivité, de l’audio,des capteurs, de la caméra, du logiciel, de la batterie… Ensuite,Il est vidé de toutesles données personnellesqu’il contient,dans le respect le plus strictde la confidentialité grâce àun logiciel d’effacement certifié. Aujourd'hui, selon leurétat et leur modèle,nous arrivons àremettre en état entre 5 et 15% Si le téléphone est trop vieux ou irréparable, ses matériaux seront recyclés Les téléphones sont broyésafin de séparer les différents matériaux. Les métaux, eux, sont recyclés en pièces automobiles (commela culasse ou le collecteur d’échappement), en câbles, en armatures métalliques (utilisées dans la construction), et bien d’autres choses encore ! Les plastiques non-bromés recyclables qui sont transformés en pièces pour l’industrie automobile par exemple. Les plastiquessont triés pour séparer : Les dalles LCD (utilisées pour les écrans de smartphone)sont également incinéréesdans des installations adaptéesaux déchets dangereux. Les cartes électroniques sont traitées sur place : les métaux (or, argent, cuivre et palladium…) sont fondus puis affinés par voie chimique ou électrochimique pour les purifier. Ils seront ensuite réutilisés dans différentes industries (électronique, bijouterie, pharmacie, etc.) Les plastiques bromés non-recyclables qui sont incinérés dans des installations dédiées aux déchets dangereux, dont les fumées sont filtrées puis traitées pour les débarrasser des polluants. Le téléphone est envoyé dans une entreprise de recyclage spécialisée afin de régénérer une partie des matériaux ou de les valoriser énergétiquement. Sa batterie a été préalablement retirée et remise à un éco-organisme agréé en charge de sa dépollutionet de son recyclage Le recyclage de nos téléphones mobiles contribue alors à : Limiter l’extraction de matières premièresSi 100 personnes rapportent leur téléphone mobile,elles évitent l’extraction de 170 kg de matières premières brutes grâce au recyclage et à la réutilisation des matériaux. Améliorer les techniques de recyclageAujourd’hui, tous les matériaux des téléphones mobilesne sont pas encore recyclés parce qu’on n’arrive pastoujours à les extraire ou les séparer des autrescomposants. Mais plus il y a de téléphones à traiter,plus la recherche avance ! des téléphones et smartphonesqui nous sont confiés. De l’or dans nos téléphones ? De l’or dans nos téléphones ? Une fois reconditionné,il est revendu à prix solidaireou donné :À travers les boutiques physiques et en ligne d’associations comme Emmaüs qui soutiennent la réinsertion sociale.-À des associations participant au programme de solidarité numérique Solidatech.-Dans le cadre de projets solidaires à destination des plus démunis comme l’opération de collecte solidaire et de don de téléphones dans le cadre du Tour de France. Et oui ! Or et argent sont d’excellents conducteurs électriques et ils sont très résistantsà la corrosion. Cependant, ils sont présents en très faible quantité dans nos téléphones : en moyenne 2,8 mg d’or soit 0,14 € et 5,6 mg d’argent soit 0,002 €.
C’est dans cette optique qu’ecosystem œuvre pour améliorer les procédés de recyclage. Pourquoi ? Pour développer de nouveauxprocédés de recyclageLes projets de recherche visent à améliorer, par exemple, le recyclage des cartes électroniques qui concentrent beaucoup de métaux critiques. De nouveaux procédés plus verts et moins coûteux sont ainsi développés et testés pour mieux extraire les différents métaux contenus dans les cartes électroniques : biolixiviation, utilisation de plasma... ecosystem travaille en partenariat avec des ingénieurs de la Chaire MinesUrbaines de Paris Tech, des industriels et des experts au sein du COMES (COmité des MEtaux Stratégiques) pour améliorer le bilan environnemental du recyclage des métaux. 4 jedonnemontelephone.fr jedonnemontelephone.fr Une infographie conçue & réalisée par Je me rends sur : Je crée mon compte sur le site jedonnemontelephone.fr Je télécharge et imprime une étiquette pré-affranchie que je colle sur une enveloppe, ou je commande directement une enveloppe pré-affranchie. c’est : simple écologique fiable gratuit solidaire transparent Je « déshabille » mon téléphone(coque, écouteurs, carte SIM si possible), je retire la carte SIM de mon téléphone avant de la placer dans l’enveloppe Je le dépose dans une boîte aux lettres ou un bureau de poste, et le tour est joué ! Mon téléphone se retrouve dans la boucle vertueuse orchestrée par ecosystem. jedonnemontelephone.fr brevets ont été déposés dans le cadre de la Chaire Mines Urbaines de Paris Techentre 2014 et 2019 ! Alors, convaincus ? Pour favoriser l’économie circulaireecosystem travaille, avec un industriel spécialisé dans le recyclage des cartes et la récupération des métaux précieux, au développement de solutions pour permettre aux fabricants de réintroduire des métaux recyclés dans leur chaîne de production. Pour construire une réflexion collectiveecosystem a contribué à la note du COMES sur : « Collecte et Recyclage des Cartes électroniques » . Elle a pour objectif de dresser un état des lieux des acteurs de valorisation des cartes électroniques en Europe et en France et de proposer des axes de développement pour accroître les compétences industrielles françaises face aux grandes fonderies de cuivre mondiales. Plus d’infos sur jedonnemontelephone.fr Plus d’infos sur jedonnemontelephone.fr Crédits : Baromêtre du numérique 2019, CREDOC – Étude Elabe pour ecosystem, 2019 – Les impacts du smartphone, édition 2019, Ademe recycler c’est protéger POUR SAUTER LE PAS,rien de plus simple
1 Oubliés au fond de nos tiroirs, nos vieux téléphones méritent un rappel ! Comment donner une seconde vie à nos anciens téléphones Mobiles ? Seulement,ces téléphones,on ne s’ensert pas très longtemps :un smartphoneest utilisé en moyenne 3 ans. 16% par simple envie de changer 21% pourun téléphone plus moderne 28% alors qu’il marche juste moins bien Que se passe-t-il POUR CES TÉLÉPHONES ? Après avoir été de fidèles compagnons, ils finissent souvent…dans les tiroirs. Parce qu’ils contiennentde nombreux souvenirs,des messages, des photos… nous avons du mal à nousen séparer.Plus que la valeur économique,la valeur sentimentale freineles Français à se séparerde leurs vieux téléphones,alors qu’ils pourraient devenirle compagnon de route de quelqu’un d’autre.Que ce soit par attachement, peur de voir ses données personnelles dévoilées au grand jour, ou tout simplement parce qu’on ne sait pas comment s’en débarrasser, Un smartphoneest composé de plus de 70matériaux différents Indispensables au quotidienpour garder le contact avecses proches, naviguer surles réseaux sociaux, envoyerdes SMS, s’informer, écouter dela musique ou regarder des vidéos, les téléphones mobiles sont devenus incontournables. le téléphone mobile est devenu l’équipement numérique n°1 en France,et plus encore, un appareil de première nécessité précieux pour le lien social. 65% des Français changentde téléphone alors qu’il fonctionne encore ! des Français conservent leurs anciens téléphones. 79% De ce fait, entre 54 & 113 Millions de téléphonesdormiraient, inutilisés,dans nos foyers, dont les DEUX TIERS FONCTIONNERAIENT encore ! Et pourtant, tous ces téléphones pourraient servir à quelqu’un d’autre ou fournir des matériaux importants pour la fabrication de nouveaux téléphones sans avoirà puiser de nouvellesressources naturelles. Verre etcéramique Plastiqueset matièressynthétiques 10 à 20% 30 à 50% 40 à 60% Métaux80 à 85% de métaux ferreux et non ferreux : cuivre, aluminium, zinc, étain, chrome, nickel… 0,5% de métaux précieux : or, argent, platine, palladium… 0,1% de terres rares et métaux spéciaux : europium, yttrium, terbium, gallium, tungstène, indium, tantale… 15 à 20% d’autres substances : magnésium, carbone, cobalt, lithium… De nombreux métaux indispensablesà l’industrie, des nouvelles technologies : écrans plats, énergies renouvelables,véhicules électriques, etc.Pour certains de ces métaux, les industriels connaissentdes difficultés d’approvision-nement. des Français détiennentun téléphone mobile 95% et plus particulièrement des smartphones pourd’entre eux 81% On distingue :
C’est pourquoi les téléphones en fin de vie représentent un véritable gisement de matériaux,un gisement national important pour : Protéger l’environnement et la santéEn économisantles ressources naturelles- En réduisant les émissionsde CO₂ liées aux transportsde matières premières en provenance de pays éloignés-En réduisant les émissions de CO₂ et la pollution des solset des eaux liées à certains procédés d’extraction et de transformation de minerais en composants électroniques Soutenir des projets industriels françaisEn limitant le recours à l’importationde matières premières en provenance de pays éloignés-En encourageant l’utilisation de matériaux recyclés-En motivant et faisant progresserle recyclage des cartes électroniques et d’un plus grand nombre de métaux En le confiantà ecosystemqui est agréé par les pouvoirs publics pour organiser une filière de qualitéen France. Il est alors envoyé à une entreprise partenaire qui répond aux critères suivants :Elle est en activitéen France uniquement Elle respecte la « charte réemploi pour la remise en état des téléphones mobiles » qui garantit que les téléphones seront vidés de toutes les données personnelles quils contiennent. La charte garantit égalementla qualité des processus misen œuvre pour remettre en état les téléphones. Les téléphones encore fonctionnels mais inutilisés ont eux une véritable valeur pour permettre aux plus démunis d’accéder à cette technologie et soutenir les acteurs de l’économie sociale et solidaire qui assurent la remise enétat des téléphones. MAIS COMMENT DONNER UNE SECONDE VIE A VOS TÉLÉPHONES OUBLIÉS DANS VOS TIROIRS ? En savoir plus Métaux rares, stratégiques ou critiques ? On distingue : Les matièrespremières stratégiquesElles sont indispensables àla politique économique d'un État, à sa défense, à sa politiqueénergétique ou encore à une industrie. Elles peuvent aussi être indispensables à une industrie. Certains de ces métaux ou« terres rares » sont notamment indispensables à la fabrication, des smartphones comme le platine ou le gallium, utilisés pour les cartes électroniques. Les matièrespremières raresOn ne les trouve qu’en trèsfaible quantité sur la planète,et certaines sources sont proches de l’épuisement.Les métaux rares commel’indium et le mercure, quel’on trouve dans les écrans,sont aussi très coûteux etdifficiles à extraire. Les matières premières critiquesElles peuvent entraîner desimpacts industriels ou économiques négatifs importants liésà un approvisionnement difficile, sujet à des aléas. Les quantités disponibles ne sont pas forcément faibles, mais on ne les trouve que dans peu d’endroits sur la planète. Par exemple, plus des 2/3 des réserves mondiales de cobalt (utilisé dans la fabrication des batteries) se trouvent en République Démocratique du Congo.
jedonnemontelephone.fr c’est : Plus d’infos sur jedonnemontelephone.fr recycler c’est protéger jedonnemon telephone.fr 4